La Pépinière, FabLab de l’Ecollectif Briand

En Juin 2018 la mairie de Courbevoie nous contacte au sujet d’un projet sur lequel ils travaillent : il est prévu de transformer l’ancienne école en maison de la jeunesse, avec des salles de travails, des conseillers, un bureau d’assistance santé, des psychologue et… un fablab ! Le renouvellement de l’association intervenant dans la même période c’est le nouveau bureau qui s’en voit donnée la tâche : Marc Guynot de Boismenu, Président, Paul Grall, Secrétaire et moi-même Zacharie Guillaume, Vice-Président nous lançons dans la tâche avec plaisir.

L’un des premiers visuels de l’Ecollectif, encore un vague projet à ce moment

Au début notre rôle n’est que celui de conseillers : la mairie nous indique un budget et nous cherchons quels équipements serait à leur portée. Evidement pour bien conseiller sur ceux-ci nous commençons par nous renseigner sur le projet et le public visé :

« La maison de la jeunesse, baptisée Écollectif Briand, accueille des services dédiés aux 11–30 ans. Ce nouveau lieu, installé dans les locaux de l’ancienne école Aristide Briand réhabilitée pour l’occasion, est un espace de rencontre et de lien social, un lieu de travail mutualisé, de partage de connaissances et de savoir-faire. » – Site de la ville de Courbevoie

Le projet est né entre la ville et le Conseil Consultatif de la Jeunesse de Courbevoie et vise un large public des plus ou moins jeune. Il sera animé par une seule personne, un Fab-Manageur (non définit à ce moment) et devra être accessible à tous facilement. Nous choisissons donc du matériel à la fois simple d’utilisation et versatile : trois imprimantes 3D simple d’utilisation, une découpe laser de bureau, une presse à chaud et un nécessaire d’électronique.

Le matériel de départ de la Pépinière

Le temps passe, le projet de la mairie avance en maturité et notre bureau aussi, nous organisons des « Make-athon » et développons nombre de connaissance dans le coaching et la gestion de projet. La mairie de Courbevoie revient vers nous aux environs de Septembre en posant la question du personnel : qui sera le Fab-Manageur ? Un employé de la mairie ? un étudiant à temps partiel ? un service civique ? à nouveau nous faisons force de proposition, recommandant que ce soit quelqu’un de formé et de préférence à temps complet des discussions s’en suivent et le choix et fait : une des informatrices jeunesse s’occupera du FabLab et c’est nous qui les formerons ! Nous sélectionnons une petite équipe de formateur : Marc, Matthew Mirran (un membre que nous pressentions pour me remplacer au poste de Vice-Président… ce qu’il fit par la suite !) et moi-même.

La Pépinière donne sur un petit jardin auto-géré et doté d’une serre Géodésique !

La Fab-Manageuse n’ayant pas été choisie entre les trois informatrices nous leur avons donnés les cours ensemble. Les cours se sont présentées en trois sessions. La première très en amont de l’ouverture plus informelle ; découvertes des machines, philosophie des makers, gestion de projet et cohésion d’équipe. Pour ma part à ce moment je me suis concentré sur l’aspect identitaire du FabLab, leur donner l’envie de vraiment de faire du fablab leur seconde maison.

Clémentine et moi au travail sur les imprimantes 3D

La seconde session concernait plus l’entretien des machines et était dirigé sur un petit projet afin de bien maitriser les machines. Cette fois j’étais le seul formateur et mon étudiant avait été désignée : ce sera Clémentine Leoni, artiste écolo et désormais Fab-Manageuse dont les cartes de visites sont faites de graines à faire pousser, et en parlant de graines celle que j’avais semé ont poussé : le FabLab s’appelle désormais la Pépinière et il est beau et bien installé dans l’Ecollectif.

Inauguration de l’Ecollecif, de gauche à droite : Clémentine Leoni, Fab-Manageuse, Jacques Kossowski, Maire de Courbevoie et moi-même Zacharie Guillaume

La dernière session de formation est à venir et concerne l’électronique. La Pépinière est déjà bien prise en main et possède quelques habitués et développe sa propre culture à l’heure où je vous écris. Allez les voir si vous le pouvez : ils sont sympas et accueillants ! Personnellement je suis ravi d’avoir fait parti de cette aventure et je compte bien passer de temps en temps voir comment ça se passe.

On vous fera une update une fois la dernière formation finie. Belle journée et à bientôt !

Réagir sur l'article